03/18/2019 Ex Yougoslavie: pourquoi ces nations excellent-elles au basketball?

Ex Yougoslavie: pourquoi ces nations excellent-elles au basketball?

Outre les Etats-Unis considérés comme la plus grande nation de basketball au monde, de nombreux autres pays excellent étonnamment sur les parquets. Il s’agit en effet des pays nés de l’éclatement de l’Ex Yougoslavie comme la Croatie, la Serbie, la Macédoine et la Slovénie pour ne citer que ceux-là. L’importance que prennent de plus en plus ces nations dans le basketball mondial amène à s’interroger sur les raisons de telles performances.

L’ADN sportif de l’Ex Yougoslavie

Si les pays de l’Ex Yougoslavie font partie des meilleures nations de basket, elles ont certainement hérité leurs performances de leur mère patrie la Yougoslavie. En effet, l’Ex Yougoslavie a été une nation phare du basket mondial au cours des années 70, 80 et 90.

Cet ancien Etat socialiste était un vivier important de talents. Sa première génération de stars composée de grands noms comme Mirza Delibašić, Krešimir Ćosić, Dragan Kicanović et Dražen Dalipagic a gagné les championnats d’Europe de 1975 et 1977 sans oublier les titres mondiaux de 1970 et 1978. La génération considérée comme la meilleure de tous les temps de l’histoire de l’Ex Yougoslavie a été celle du début des années 90. La bande à Dražen Petrović et autres Toni Kukoč, Vlade Divac, Dino Radja a en effet gagné successivement deux championnats d’Europe et une coupe du monde en 1990.

Véritable colosse dans l’univers du basket, l’équipe de l’Ex Yougoslavie a fait partie du trio de meilleures sélections de basket en son temps aux côtés de la Russie et des Etats-Unis. La génération dorée Yougoslave de l’époque a fait office aux yeux de nombre d’observateurs de sérieux concurrent face à la Dream team des USA. Malheureusement, l’Ex Yougoslavie emportée par des guerres internes s’est disloquée. Cependant, sa disparition n’a en rien entamée son image de terre du basket. En effet, elle a transmis son ADN à ses nations dérivées qui continuent de faire bonne impression dans l’univers du basket européen et mondial.

Une culture de la compétition sportive inculquée dès l’enfance

Les nations issues de l’Ex Yougoslavie ne sont pas des puissances sportives en termes de moyens infrastructurels et financiers. La plupart des centres sportifs des pays des Balkans n’ont pas les équipements modernes contrairement aux grandes nations sportives européennes et américaines. Pourtant, la Slovénie, la Croatie et la Serbie réussissent à former de grands champions de basket grâce à une politique de culture de compétition chez la jeunesse.

En effet, la Croatie par exemple a développé une politique scolaire très axée sur la promotion des disciplines sportives dont le basket. Les jeunes scolarisés dès la base sont encouragés à jouer au basket ou pratiquer le sport de leur choix. Par conséquent, on retrouve des paniers de basket dans la majorité des cours d’écoles croates.

Dans les rues de Zagreb comme ailleurs à Skopje, Belgrade, Ljubljana, les petits terrains de basket foisonnent un peu partout dans les espaces urbains. En raison de l’étroitesse des surfaces, il n’est pas rare de découvrir des terrains de basket inédits à surfaces triangulaires. Peu importe la non-conformité de ces aires de jeux aux dimensions de terrains réguliers, elles servent à l’éclosion des futurs talents de basket.

Le basket comme opportunité de sortie de la pauvreté

Par ailleurs, le basket représente une réelle opportunité d’avenir radieux et la possibilité d’immigration pour beaucoup de jeunes ressortissants des pays nés de l’éclatement de la Yougoslavie. Dans ces Etats à économies de souffrances caractérisés par la pauvreté, le basket est devenu une priorité pour plusieurs jeunes qui souhaitent faire fortune à travers leurs talents sur les parquets. Ainsi, on peut dire que le contexte économique instable des pays de l’Ex Yougoslavie a également favorisé l’éclosion des talents sportifs.